FANDOM



L'équipe nationale de Quidditch de Bulgarie  Angl.  Bulgarian National Quidditch team ) représente la Bulgarie dans les matchs internationaux de Quidditch.

GénéralitésModifier

Emblème de l'équipe nationale de Quidditch de Bulgarie

Emblème de l'équipe de Quidditch bulgare .

Les joueurs de cette équipe portent des robes rouges[1] à bordure dorée. Ils portent également des protections noir et or sur leurs épaules, leurs jambes et leurs avant-bras, ainsi qu'une tenue de couleur marron sous leur robe.[4]

L'emblème de l'équipe représente un loup aux yeux rouge et la gueule ouverte, devant un mur de briques jaunes, le tout sur un blason rouge aux bordures jaunes agrémenté d'un Vif d'or.[4]

CompositionModifier

1994Modifier

Équipe nationale de Quidditch de Bulgarie[4]
Poursuiveurs
Clara Ivanova Vasily Dimitrov
(capitaine)[3]
Alexei Levski
Batteurs
Ivan Volkov Pyotr Vulchanov
Gardien Attrapeur
Lev Zograf Viktor Krum
Balais Mascotte
Éclair de Feu[1] Vélanes[1]

2002Modifier

Équipe nationale de Quidditch de Bulgarie
Poursuiveurs
 ?  ?  ?
Batteurs
 ?  ?
Gardien Attrapeur
 ? Viktor Krum[5]

2014Modifier

Équipe nationale de Quidditch de Bulgarie[2]
Poursuiveurs
Stoyanka Grozda Bogomil Levski Nikola Vassileva
Batteurs
Dimitar Draganov Boris Vulchanov
Gardien Attrapeur
Georgi Zdravko Viktor Krum
Balais Mascotte
Éclair de Feu Suprême[6] Vélanes[2]

HistoireModifier

Coupe du Monde de Quidditch de 1994Modifier

L'équipe bulgare participe à la Coupe du Monde de Quidditch de 1994 et parvient jusqu'en finale.[1]

Finale contre contre l'IrlandeModifier

Avant le match, chaque équipe fait entrer sa mascotte dans le stade. La présentation des mascottes démarre avec les Vélanes de la Bulgarie qui sont au nombre d'une centaine et entame une danse sur le terrain. Après leur danse, les Vélanes laissent leur place aux farfadets de l'Irlande qui surgissent par milliers sous forme d'une grande comète vert et or, se divise en deux comètes plus petites qui se rejoignent par après pour former un grand trèfle scintillant dans le ciel, volant au-dessus des tribunes et faisant tomber de l'or de farfadet. Leur chorégraphie terminée, les farfadets descendants s'asseoir en tailleur de l'autre côté du stade, face aux Vélanes bulgares.[1]

Ludo Verpey fait alors la présentation des quatorze joueurs qui font leur entrée sur le stade suivis de l'arbitre Hassan Mostafa. Mostafa donne un coup dans une malle pour libérer les balles de Quidditch et s'élève sur son balai derrière elles. Verpey donne le coup d'envoi immédiatement après et enchaîne avec les noms des poursuiveurs qui se passent ou récupèrent le Souafle.[1]

En moins de dix minutes, l'Irlande marque déjà 30 points, après quoi la Bulgarie marque son premier but. Pur gagner du temps, l'attrapeur bulgare Viktor Krum exécuter une feinte de Wronski pour se faire s'écraser au sol Lynch, son adversaire. Des Médicomages se précipitent alors sur le terrain pour examiner Lynch, ce qui permet à Krum de faire de larges mouvements en cercle à trente mètres au-dessus du stade en lançant des regards dans tout le stade à la recherche du Vif d'or.[1]

Coupe du Monde de Quidditch de 1994

Le match opposant la Bulgarie à l'Irlande.

Un quart d'heure plus tard, après que Lynch se soit relevé et que Mostafa ait sifflé la reprise du match, l'Irlande marque dix nouveaux buts. Lorsque Mullet s'élance pour tenter de marquer un autre but, le gardien bulgare Zograf s'interpose violemment, ce qui suscite un hurlement de rage chez les supporters irlandais et un coup de sifflet de l'arbitre qui accorde un penalty en faveur de l'Irlande pour un usage excessif des coudes de Zograf. Les farfadets en profitent pour se regrouper et former un « HA ! HA ! HA ! » géant tandis que les Vélanes feignent l'indifférence en se remettant à danser. L'arbitre, Mostafa, ne reste pas de marbre et se met à rouler des muscles et à lisser à sa moustache en s'approchant d'elle, ce qui oblige un Médicomage à intervenir en donnant un grand coup de pied dans les tibias de l'arbitre. Celui-ci reprend contenance et ordonne aux mascottes bulgares de retourner dans leur coin, ce dont les batteurs Volkov et Vulchanov viennent se plaindre en atterrissant directement à côté de l'arbitre. Mostafa ne se laisse pas impressionner par les protestations et leur ordonne de reprendre leur vol. Devant leur refus, il lance deux brefs coups de sifflet pour donner deux penaltys en faveurs de l'Irlande, ce qui les convainc de retourner sur leurs balais.[1]

Un nouveau penalty est accordé plus tard à l'Irlande à cause de la collision de Dimitrov contre Morane. Les farfadets, une fois de plus, se regroupent et prennent cette fois la forme d'une main faisant un geste obscène à l'encontre des Vélanes. Ces dernières perdent tout contrôle et attaquent férocement les mascottes adverses pendant que le match continue de faire rage au-dessus d'elles. Mostafa reçoit une gerbe de flammes lancée par une Vélane et ne remarque donc pas le Cognard reçut par Krum en pleine figure et envoyé par le batteur irlandais Quigley. Tout de suite après, Krum remarque que Lynch est à la poursuite du Vif d'or et s'élance pour le rattraper et parvient à s'emparer du Vif avant l'irlandais. Toutefois, l'Irlande ayant eut le temps de prendre une très large avance, le match se conclut par une victoire de l'Irlande avec un score de 170 à 160.[1]

Coupe du Monde de Quidditch de 2002Modifier

La Bulgarie essuie une défaite écrasante en finale contre l'Égypte à 450 contre 300. Après le match, Viktor Krum, l'attrapeur bulgare, annonce en larmes qu'il prend sa retraite.[5]

Coupe du Monde de Quidditch de 2014Modifier

Premier tour contre la Nouvelle-ZélandeModifier

Le match a lieu le 20 mai. À la cent sixième minute de jeu, les poursuiveurs Dennis Moon et Bogomil Levski entrent en collision en plein ciel. Bien que le choc semble accidentel pour les spectateurs, l'arbitre Georgios Xenakis qui est mieux placé que les spectateurs estime que le choc a été volontairement provoqué par Moon et l'expulse. Viktor Krum attrape finalement le Vif d'or à la cent trente-quatrième minute de jeu. Le match se termine à 410 contre 170 en faveur de la Bulgarie.[7]

Quart de finale contre la NorvègeModifier

Le match a lieu le 6 juin. Le bulgare Nikola Vassileva marque deux buts dès le début du jeu mais la Norvège égalise vite grâce à Lars Lundekvam. Le match se termine rapidement et de manière abrupte lorsque Viktor Krum fait une soudaine descendante qui ne semble être qu'une simple manœuvre d'évitement d'un Cognard, avant de retomber avant le point levé dans lequel il serre le Vif d'or, attrapé à la quarante-deuxième minute de jeu seulement, pour un score finale de 170 pour la Bulgarie et 20 pour la Norvège. Effarée, l'attrapeuse norvégienne Sigrid Kristoffersen se pose immédiatement pour se cogner la tête par terre à plusieurs reprises, dépitée d'avoir tournée la tête à ce moment-là, jusqu'à ce que le gardien Karl Wang vienne la relever. De nombreux fans jettent irationnellement la responsabilité de cette malchance sur leur mascotte, un Selma, qui avait provoqué un bain de sang lors de la cérémonie d'ouverture.[8]

Demi-finale contre la JaponModifier

Le match a lieu le 6 juillet. En huit heures de jeu, les japonais marquent suffisamment de buts pour mener par 250 points d'écart. Les bulgares rattrapent progressivement leur retard et un retournement de situation a lieu à la dixième heure : l'attrapeur Krum exécute une magnifique feinte en plein vol, faisant croire à son adversaire qu'il ne faisait qu'éviter un Cognard, et attrape le Vif d'or avant que les autres joueurs n'aient le temps de comprendre quoi que ce soit. Le match se termine ainsi par une victoire de la Bulgarie à 610 contre 460.[8]

Finale contre contre la BrésilModifier

La finale débute dans la nuit du 10 au 11 juillet à minuit, précédée par un court spectacle des mascottes de l'équipe - des Curupiras pour le Brésil et des Vélanes pour la Bulgarie - en guise de cérémonie d'ouverture.[2]

Le Brésil prend possession du Souafle dès le début du match mais la défense astucieuse des batteurs Draganov Vulchanov empêche les poursuiveurs adverses de marquer un premier but. Bogomil Levski saisit une opportunité pour se saisir du Souafle, file à toute vitesse vers les buts mais est frappé à la gorge par un Cognard et lâche la balle qui est aussitôt rattrapée par Gonçalo Flores, qui finit par marquer le premier but du match à la trente-septième minute de jeu. Dragonov et Bulchanov reviennent immédiatement sur leur position pour empêcher le Brésil de marquer un second but, mais la Bulgarie à ce moment de la partie trop oriente trop son jeu sur la défense, ce qui se solde par une nouvelle parte du Souafle cette fois par Stoyanka Grozda. Levski parvient finalement a percer la défense brésilienne pour marquer et égaliser le score à 10-10. Le Brésil enchaîne avec deux autres buts de Flores et un de Fernando Diaz, le score passant à 40-10. Le Vif d'or est repéré pour la première fois près des anneaux brésiliens à la cent troisième minute après un but d'Alejandra Alonso et un autre de Nikola Vassileva. Krum et Silva s'élancent aussitôt à sa poursuite mais la balle dorée s'envole vers le ciel et les deux attrapeurs semblent être trop aveuglés par le soleil argentin pour la poursuivre. À deux heures du jeu, Diaz allonge l'avance du Brésil de deux nouveaux buts et la tête de Krum est heurtée par la batte de Rafael Santos - le jeu est mis en pause pour que l'arbitre Herman Junker puisse voir les images au ralenti et déterminer s'il y a eu faute. La conclusion est que le choc a été accidentel et Krum annonce qu'il est prêt à reprendre la partie, et le match repart. À la cent cinquante-neuvième minute, les deux attrapeurs montent soudain en flèche, Silva ayant un mètre d'avance sur Krum mais se fait peu à peu rattrapé. Krum le devance et attrape le Vif d'or à la cent soixante-cinquième minute pour un score de 170 à 60, signant la victoire de la Bulgarie à la Coupe du Monde de Quidditch.[2]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09 et 1,10  Réf.  La Coupe du Monde de Quidditch )
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Pottermore, Gazette du sorcier : Finale
  3. 3,0 et 3,1  Réf.  Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé ) (version NDS/PSP) (voir cette image)
  4. 4,0, 4,1 et 4,2  Réf.  Harry Potter : Coupe du Monde de Quidditch )
  5. 5,0 et 5,1 Pottermore, textes inédits français : Coupe du Monde de Quidditch (1990-2014)
  6. Pottermore, Gazette du sorcier : Pronostics de Ludo Verpey
  7. Pottermore, Gazette du sorcier : Bulgarie - Nouvelle-Zélande
  8. 8,0 et 8,1 Pottermore, Gazette du sorcier : Bulgarie - Norvège

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard