Wikia

Wiki Harry Potter

Équipe nationale de Quidditch des États-Unis

Redirigé depuis Équipe de Quidditch des États-Unis

6 276pages sur
ce wikia
Discussion0


L'équipe nationale de Quidditch des États-Unis  Angl.  American National Quidditch team ) représente les États-Unis dans les matchs internationaux de Quidditch.
Emblème de l'équipe nationale de Quidditch des États-Unis.png

Emblème de l'équipe américaine.

CompositionModifier

1986Modifier

Équipe nationale de Quidditch des États-Unis
Poursuiveurs
 ?  ?  ?
Batteurs
 ?  ?
Gardien Attrapeur
 ? Maximus Brankovitch III
(capitaine)[3]

1990Modifier

Équipe nationale de Quidditch des États-Unis
Poursuiveurs
 ?  ?  ?
Batteurs
 ?  ?
Gardien Attrapeur
 ? Maximus Brankovitch III
(capitaine)[3]

1994Modifier

Équipe nationale de Quidditch des États-Unis[1]
Poursuiveurs
Gianni Fedele Debbie Muntz Robert Green
Batteurs
Grégoire Ruczinski Troy Duvall
(capitaine)[4]
Gardien Attrapeur
Ralph Heidelberger Ariel Singleton

2014Modifier

Équipe nationale de Quidditch des États-Unis
Poursuiveurs
Quentin Kowalski[5] Mercy Wardwell[6] Arsenia Gonzales[7]
Batteurs
Lucas Picquery[6] Pringle[2]
Gardien Attrapeur
Susan Blancheflower[6] Darius Smackhammer[5]

HistoireModifier

Coupe du Monde de Quidditch de 1994Modifier

L'équipe américaine participe à la Coupe du Monde de Quidditch.[8]

Coupe du Monde de Quidditch de 2014Modifier

L'équipe prend part à la Coupe du Monde de Quidditch et vole sur des Balétoile XXI.[2]

Match contre la JamaïqueModifier

Le match a lieu le 16 mai. Peu de temps avant que l'attrapeur américain Darius Smackhammer ne s'empare du Vif d'or sous le nez de son homologue jamaïcaine Shanice Higgins à la cinquante-deuxième minute de jeu et que le poursuiveur américain Quentin Kowalski ne marque le neuvième but de son équipe, la gardienne jamaïcaine Kquewanda Bailey s'effondre de son balai mais sa chute est arrêtée à temps par un Arresto Momentum de l'arbitre. L'évanouissement concorde si bien avec les événements du match que les autorités décident de voir si des spectateurs ont pu agir pour provoquer la victoire des États-Unis et toutes les Multiplettes du stade sont analysées dans l'idée de trouver des preuves.[5] Dans la journée, l'enquête arrive à la conclusion que l'attrapeuse jamaïcaine souffrait d'une infection suite à une morsure de l'un des Sasabonsams amenés à la cérémonie d'ouverture. Le score du match est officiellement confirmé à 240 pour les États-Unis contre 230 pour la Jamaïque.[9]

Match contre le LiechtensteinModifier

Le match a lieu le 8 juin. Le match est serré dès les premières minutes du jeu, la possession du Souafle étant égale entre les deux équipes. Le poursuiveur américain Quentin Kowalski est applaudit par les commentateurs pour ses cabrioles adroites et l'idole du Liechtenstein Otmar Frick marque un total de seize buts pour son équipe. Le match se termine à 450 pour les États-Unis contre 290 pour le Liechtenstein à la cent quarante-huitième minute quand l'attrapeur américain Darius Smackhammer attrape le Vif d'or, qui planait à côté de la cheville du liechtensteinois Willi Wenzel, en se jetant à travers le tir croisé de deux Cognards et en manquant de se heurtoirs à Wenzel. Les supporters américains se montrent très enjoués par cette victoire inespérée et monte une fête digne d'une finale, à tel point que les étincelles rouges, blanches et bleues qui ont envahi le ciel ont rendu la visibilité quasi nulle et l'air pratiquement irrespirable.[10]

Match contre le BrésilModifier

Le match a lieu le 4 juillet, trois semaines et demie après le dernier match des quarts de finale. Tous les joueurs se montrent particulièrement nerveux durant ce match où les États-Unis, normalement peu doués en Quidditch, arrivent en demi-finale, comme le Brésil qui accumulait les contre-performances depuis 1982. La poursuiveuse américaine Mercy Wardwell a notamment lâcher le Souafle à cinq reprises et s'est mise à se cogner la tête par frustration contre le manche de son balai avant que l'attrapeur de son équipe Darius Smackhammer ne vienne l'arrêter. Fernando Diaz et Alejandra Alonso, deux excellents joueurs brésiliens, ont eux aussi cédé à la pression en laissant filer le Souafle à deux reprises. Plusieurs tirs manqués de Cognards ont aussi blessé les coéquipiers des batteurs stressés, on notera le moment où Lucas Picquery a envoyé un Cognard à la figure de la gardienne Susan Blancheflower à la quatrième heure de jeu - celle-ci a sauté sur le balai de Picquery pour s'expliquer avec lui, ce dont le Brésil a profité pour marquer un but pendant que l'arbitre donnait un avertissement à Blancheflower. Quentin Kowalski a marqué deux nouveaux buts à la tombée de la nuit.[6] Le match se poursuit avec acharnement jusqu'au lendemain matin. À la vingtième heure de jeu, Darius Smackhammer repère le Vif d'or et les deux attrapeurs se lancent à sa poursuite, glissants de leurs balais et tombant au sol sans que le public n'ait eu le temps de voir qui était le premier a l'avoir attrapé. Il apparaît rapidement que Tony Silva a été le plus rapide, et le plus se termine sur un score de 420 pour le Brésil et 310 pour les États-Unis.[11]

Match contre le JaponModifier

Le match a lieu le 9 juillet. Le match se révèle violent et sanglant pour plusieurs joueurs, dont la poursuiveuse américaine Arsenia Gonzales qui reçoit deux Cognard en pleine figure à la trente-quatrième minute. La gardienne américaine Susan Blancheflower montre une nouvelle fois ses capacités en bloquant dix-huit tentatives de buts et Noriko Sato effectue l'un des plongeons les plus spectaculaires du tournoi, passant en trombe entre deux Cognards et plusieurs poursuiveurs pour s'emparer du Vif d'or qui s'était placé sous le talon de Mercy Wardwell, le jeu se terminant a 330 contre 120 en faveur du Japon. De retour au sol, les joueurs se donnent des accolades chaleureuses dans une belle démonstration d'esprit sportif et les japonais offrent à équipe américaine un poussin Hoo-hoo.[7]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0 et 1,1  Réf.  Harry Potter : Coupe du Monde de Quidditch )
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Pottermore, Gazette du sorcier : Pronostics de Ludo Verpey
  3. 3,0 et 3,1  Réf.  Le Quidditch à travers les âges )
  4.  Réf.  Jeu Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé ) (version NDS/PSP) (voir cette image)
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Jamaïque
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Brésil
  7. 7,0 et 7,1 Pottermore, Gazette du sorcier : Match pour la troisième place
  8.  Réf.  Film Harry Potter et la Coupe de Feu ) (voir cette image)
  9. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Jamaïque (fin)
  10. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Liechtenstein
  11. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Brésil (fin)