Fandom

Wiki Harry Potter

Équipe nationale de Quidditch du Brésil

Redirigé depuis Équipe de Quidditch du Brésil

6 579pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager


Guillemet.png
Le Brésil a remporté la Coupe du Monde de Quidditch cinq fois, mais les années quatre-vingt-dix et le début des années deux mille n'ont pas été très brillants pour cette équipe qui a connu des jours meilleurs.
— Avis de Ludo Verpey[src]

L'équipe nationale de Quidditch du Brésil  Angl.  Brazilian National Quidditch team ) représente le Brésil dans les matchs internationaux de Quidditch.

CompositionModifier

2014Modifier

Équipe nationale de Quidditch du Brésil[1]
Poursuiveurs
Alejandra Alonso Fernando Diaz Gonçalo Flores
Batteurs
Rafael Santos Carlos Clodoaldo
Gardien Attrapeur
Raul Almeida Tony Silva
Balais Mascotte Manager
Varápidos[2] Curupiras[3] José Barboza[4]

HistoireModifier

Entre 1474 et 1899Modifier

Au cours des siècles, l'équipe brésilienne gagne la Coupe du Monde de Quidditch à cinq reprises.[5]

19ème siècleModifier

Lors d'une Coupe du Monde de Quidditch de ce siècle, l'équipe arrive en quart de finale.[6]

En 1994, elle participe également à la Coupe du Monde de Quidditch de l'année[7] mais ne parvient pas jusqu'en finale.[8]

Coupe du Monde de Quidditch de 2014Modifier

L'équipe participe à la Coupe du Monde de Quidditch de 2014. Cette année, le manager de l'équipe est José Barboza et recrute des joueurs venants des quatre points du pays. La moyenne d'âge de l'équipe est alors de 22 ans et elle participe à la Coupe en tant que l'équipe la moins expérimentée du tournoi.[2]

Premier tour contre HaïtiModifier

Le match a lieu le 15 mai. Lors des quatre heures de jeu que durent le match, la gardienne haïtienne Lenelle Paraison réussit à bloquer vingt des trente tentatives de buts des poursuiveurs adverses pendant que son coéquipier Clairvius Hyppolite inscrit huit des neufs buts marqués par Haïti. Par deux fois, le nez de Paraison est cassé, dont une fois par un Cognard malencontreusement dirigé sur elle par l'un des batteurs de son équipe, Jean-Baptiste Bloncourt. À la fin du match, le batteur Bloncourt commet un nouveau impair en envoyant un Cognard sur l'attrapeur de son équipe, Sylvian Jolicoeur, qui n'est alors qu'à deux doigts de capturer le Vif d'or. Le Cognard assome Jolicoeur et le Vif remonte la manche de Bloncourt qui finit par le sortir de ses sous-vêtements et le brandir triomphalement, oubliant complètement l'une des règles les plus élémentaires du Quidditch qui stipule qu'aucun autre joueur que l'attrapeur n'a le droit de capturer le Vif d'or, ce qui entraîne la disqualification immédiate d'Haïti.[9]

Quart de finale contre le Pays de GallesModifier

Le match a lieu le 4 juin, deux semaines après le dernier match des premiers tours. Au début du match, Gwenog Jones, la manager du Pays de Galles, se fait refuser l'entrée du stade parce qu'elle porte un T-shirt avec l'inscription « CELA AURAIT DÛ ÊTRE HAÏTI ». Le temps de se changer, Gwenog rate les dix premières minutes du match qui sont marquées par un jeu sans pitié et trois fautes d'une grande brutalité. On notera par exemple l'envoi brutal d'un Cognard par le batteur gallois Iefan Rice sur le gardien adverse Raul Almeida alors que le Souafle se trouvait de l'autre côté du terrain à ce moment-là qui fit bénéficier le Brésil d'un penalty alors que Rice aurait dû être expulsé. La, poursuiveuse Jackie Jernigan, quant à elle, marque l'un des buts les plus spectaculaires du tournoi en marquant un but à une distance de quarante-cinq mètres et on estime que le batteur Darren Floyd est parvenu a empêché dix-sept tentatives de buts de la part de l'équipe brésilienne. Le Vif d'or est attrapé par Tony Silva à la cent trente-et-unième minute de jeu après un plongeon spectaculaire, le score final étant de 460 pour le Brésil contre 300. Le match se termine dans une bagarre générale au cours de laquelle la manager Jones se fait évacuer du terrain par ses propres batteurs après avoir mis à exécution ses menaces « d'ensorceler la tronche » de l'entraîneur brésilien José Barboza.[4]

Demi-finale contre le JaponModifier

Le match a lieu le 4 juillet, trois semaines et demie après le dernier match des quarts de finale. Tous les joueurs se montrent particulièrement nerveux durant ce match où les États-Unis, normalement peu doués en Quidditch, arrivent en demi-finale, comme le Brésil qui accumulait les contre-performances depuis 1982. La poursuiveuse américaine Mercy Wardwell a notamment lâcher le Souafle à cinq reprises et s'est mise à se cogner la tête par frustration contre le manche de son balai avant que l'attrapeur de son équipe Darius Smackhammer ne vienne l'arrêter. Fernando Diaz et Alejandra Alonso, deux excellents joueurs brésiliens, ont eux aussi cédé à la pression en laissant filer le Souafle à deux reprises. Plusieurs tirs manqués de Cognards ont aussi blessé les coéquipiers des batteurs stressés, on notera le moment où Lucas Picquery a envoyé un Cognard à la figure de la gardienne Susan Blancheflower à la quatrième heure de jeu - celle-ci a sauté sur le balai de Picquery pour s'expliquer avec lui, ce dont le Brésil a profité pour marquer un but pendant que l'arbitre donnait un avertissement à Blancheflower. Quentin Kowalski a marqué deux nouveaux buts à la tombée de la nuit.[10] Le match se poursuit avec acharnement jusqu'au lendemain matin. À la vingtième heure de jeu, Darius Smackhammer repère le Vif d'or et les deux attrapeurs se lancent à sa poursuite, glissants de leurs balais et tombant au sol sans que le public n'ait eu le temps de voir qui était le premier a l'avoir attrapé. Il apparaît rapidement que Tony Silva a été le plus rapide, et le plus se termine sur un score de 420 pour le Brésil et 310 pour les États-Unis.[11]

Finale contre la BulgarieModifier

La finale débute dans la nuit du 10 au 11 juillet à minuit, précédée par un court spectacle des mascottes de l'équipe - des Curupiras pour le Brésil et des Vélanes pour la Bulgarie - en guise de cérémonie d'ouverture.[1]

Le Brésil prend possession du Souafle dès le début du match mais la défense astucieuse des batteurs Draganov Vulchanov empêche les poursuiveurs adverses de marquer un premier but. Bogomil Levski saisit une opportunité pour se saisir du Souafle, file à toute vitesse vers les buts mais est frappé à la gorge par un Cognard et lâche la balle qui est aussitôt rattrapée par Gonçalo Flores, qui finit par marquer le premier but du match à la trente-septième minute de jeu. Dragonov et Bulchanov reviennent immédiatement sur leur position pour empêcher le Brésil de marquer un second but, mais la Bulgarie à ce moment de la partie trop oriente trop son jeu sur la défense, ce qui se solde par une nouvelle parte du Souafle cette fois par Stoyanka Grozda. Levski parvient finalement a percer la défense brésilienne pour marquer et égaliser le score à 10-10. Le Brésil enchaîne avec deux autres buts de Flores et un de Fernando Diaz, le score passant à 40-10. Le Vif d'or est repéré pour la première fois près des anneaux brésiliens à la cent troisième minute après un but d'Alejandra Alonso et un autre de Nikola Vassileva. Krum et Silva s'élancent aussitôt à sa poursuite mais la balle dorée s'envole vers le ciel et les deux attrapeurs semblent être trop aveuglés par le soleil argentin pour la poursuivre. À deux heures du jeu, Diaz allonge l'avance du Brésil de deux nouveaux buts et la tête de Krum est heurtée par la batte de Rafael Santos - le jeu est mis en pause pour que l'arbitre Herman Junker puisse voir les images au ralenti et déterminer s'il y a eu faute. La conclusion est que le choc a été accidentel et Krum annonce qu'il est prêt à reprendre la partie, et le match repart. À la cent cinquante-neuvième minute, les deux attrapeurs montent soudain en flèche, Silva ayant un mètre d'avance sur Krum mais se fait peu à peu rattrapé. Krum le devance et attrape le Vif d'or à la cent soixante-cinquième minute pour un score de 170 à 60, signant la victoire de la Bulgarie à la Coupe du Monde de Quidditch.[1]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Pottermore, Gazette du sorcier : Finale
  2. 2,0 et 2,1 Pottermore, Gazette du sorcier : Pronostics de Ludo Verpey
  3. Pottermore, Gazette du sorcier : Bulgarie - Norvège
  4. 4,0 et 4,1 Pottermore, Gazette du sorcier : Brésil - Pays de Galles
  5. D'après les Gazette du sorcier : Pronostics de Ludo Verpey, le Brésil a gagné la Coupe du Monde de Quidditch a cinq reprises, la première Coupe ayant eu lieu en 1473 selon Le Quidditch à travers les âges. Selon ce même livre, le Brésil n'est arrivé qu'en quart de finale au court du 19ème siècle.
  6.  Réf.  Le Quidditch à travers les âges )
  7.  Réf.  Film Harry Potter et la Coupe de Feu ) (apparition sur le programme de la Coupe du Monde de Quidditch, voir cette image)
  8.  Réf.  La Coupe du Monde de Quidditch )
  9. Pottermore, Gazette du sorcier : Brésil - Haïti
  10. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Brésil
  11. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Brésil (fin)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard