FANDOM



L'équipe nationale de Quidditch du Pays de Galles  Angl.  Welsh National Quidditch team ) représente le pays de Galles dans les matches internationaux de Quidditch.

CompositionModifier

2014Modifier

Équipe nationale de Quidditch du Pays de Galles
Poursuiveurs
 ? Jackie Jernigan[1]  ?
Batteurs
Iefan Rice[1] Darren Floyd[1]
Gardien Attrapeur
 ? Eurig Cadwallader[2]
Manager
Gwenog Jones[1]

HistoireModifier

Coupe du Monde de Quidditch de 1994Modifier

L'équipe du Pays de Galles se fait battre par l'Ouganda lors de la Coupe du Monde de Quidditch de 1994.[3]

Coupe du Monde de Quidditch de 2014Modifier

Premier tour contre l'AllemagneModifier

Le match a lieu le 22 mai. Pendant le match, l'attrapeur allemand Thorsten Pfeffer exécute une feinte de Wronski pour tenter de feinter son homologue gallois, mais ne parvient pas à se redresser à temps et s'écrase au sol à environ quatre-vingt-quinze kilomètres par heure. Les soigneurs arrivent rapidement sur le terrain pour administrer du Poussos à Pfeffer. L'attrapeur gallois Eurig Cadwallader s'empare du Vif d'or onze minutes après l'évacuation de Pfeffer et conclut le match avec un score de 330 à 100, la victoire revenant au Pays de Galles.[2]

Quart de finale contre le BrésilModifier

Le match a lieu le 4 juin, deux semaines après le dernier match des premiers tours. Au début du match, Gwenog Jones, la manager du Pays de Galles, se fait refuser l'entrée du stade parce qu'elle porte un T-shirt avec l'inscription « CELA AURAIT DÛ ÊTRE HAÏTI ». Le temps de se changer, Gwenog rate les dix premières minutes du match qui sont marquées par un jeu sans pitié et trois fautes d'une grande brutalité. On notera par exemple l'envoi brutal d'un Cognard par le batteur gallois Iefan Rice sur le gardien adverse Raul Almeida alors que le Souafle se trouvait de l'autre côté du terrain à ce moment-là qui fit bénéficier le Brésil d'un penalty alors que Rice aurait dû être expulsé. La, poursuiveuse Jackie Jernigan, quant à elle, marque l'un des buts les plus spectaculaires du tournoi en marquant un but à une distance de quarante-cinq mètres et on estime que le batteur Darren Floyd est parvenu a empêché dix-sept tentatives de buts de la part de l'équipe brésilienne. Le Vif d'or est attrapé par Tony Silva à la cent trente-et-unième minute de jeu après un plongeon spectaculaire, le score final étant de 460 pour le Brésil contre 300. Le match se termine dans une bagarre générale au cours de laquelle la manager Jones se fait évacuer du terrain par ses propres batteurs après avoir mis à exécution ses menaces « d'ensorceler la tronche » de l'entraîneur brésilien José Barboza.[1]

ApparitionsModifier


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.