FANDOM


Wiki-wordmark
Cet article est considéré comme une ébauche.
Vous pouvez nous aider en l'améliorant.
Pour cela, nous vous prions de vous reporter à nos conventions d'édition.

Guillemet
Harry Potter : Albus Severus. Tes deux prénoms t'ont été donnés en souvenir de deux directeurs de Poudlard. L'un d'eux était un Serpentard et il était sans doute l'homme le plus courageux que j'aie jamais rencontré.
— Albus Potter s'inquiétant d'aller à Serpentard[src]

Albus Severus Potter est le second fils de Harry Potter et Ginny Weasley. Il se nomme ainsi en l'honneur d'Albus Dumbledore et de Severus Rogue.

Biographie - Harry Potter et l'Enfant Maudit

2017

Le 1er septembre 2017, Albus part pour sa première année à l'école de sorcellerie Poudlard. La famille Potter s'approche de la voie 9¾ quand James, le frère d'Albus, taquine celui-ci en répétant qu'il se pourrait que le Choixpeau magique l'envoie à Serpentard. Le jeune Potter lève alors les yeux vers ses parents et leur demande s'ils lui écriront. Suite à leur réponse, Albus s'indigne que son frère lui ait menti sur la fréquence des lettres reçues. La famille se regroupe alors et traverse le mur entre la voie 9 et la voie 10.[2]

Une fois sur la voie 9¾, Albus tire sur le pan de la robe de son père et lui demande timidement s’il se pourrait qu'il soit réparti à Serpentard. Harry explique alors à son fils que ses deux prénoms lui ont été donnés en l'hommage de deux directeurs de Poudlard en précisant que l'un des deux était à Serpentard et qu'il était sans nul doute la personne la plus courageuse qu'il ait rencontrée. Albus, toujours inquiet, insiste auprès de son père. Celui-ci lui répond alors que si c'est tellement important pour lui, le Choixpeau en prendra compte. Albus, quelque peu rassuré, laisse place à James qui recommence ses taquineries envers son frère en évoquant cette fois les Sombrals. Albus s'indigne encore avant que Harry lui conseille de ne pas écouter son frère mais d'écouter ses professeurs. Les jeunes Potter et Weasley décident alors de monter au sein du Poudlard Express. Albus embrasse une dernière fois ses parents avant de disparaître dans un wagon avec le reste de sa famille.[3]

À présent dans le Poudlard Express, Albus et sa cousine Rose longent le couloir du train pour accéder à un wagon libre. Rose, voyant qu'Albus est déconcentré par des Chocogrenouilles proposés par la sorcière à chariot, le rappelle à l'ordre en lui remémorant l'importance des premières rencontres dans ce train en évoquant l'histoire de ses parents. Albus fait remarquer ironiquement que de choisir maintenant ses amis pour le restant de sa vie fait un peu peur. Les deux cousins décident alors de faire le tour des wagons, profitant de la célébrité de leurs parents pour se faire de nouveaux amis. Ils commencent par un wagon occupé par un garçon aux cheveux blonds. Albus fait les présentations et il apprend que le nom du blond est Scorpius. Celui-ci propose des bonbons aux nouveaux venus tels que des Shock-o-Choc, des Gnomes au poivre, des Fizwizbiz et des Gommes de Limaces, Albus en accepte volontiers, étant donné que sa mère lui interdit habituellement d'en manger. Après avoir demandé conseil sur le choix de friandise, Albus se plaint des coups de coude de Rose, celle-ci nie mais son cousin insiste en affirmant que ces coups font mal. Scorpius comprend que ces coups sont dus à sa présence et à la relation que tenait son père avec leurs parents respectifs. La discussion entre Rose et Scorpius se transforme en dispute sur les parents du Malefoy et de la rumeur sur ses origines. Albus, intrigué, demande plus d'informations sur celle-ci. Scorpius et Rose expliquent alors la rumeur mensongère qui affirme que sa mère a eu recours à un Retourneur de Temps pour avoir un enfant avec Voldemort, Drago ne pouvant pas avoir d'enfant. L'ambiance tendue auparavant, se décontracte un peu suite à une blague de Rose sur le nez du Seigneur des Ténèbres. Puis celle-ci interpelle Albus pour changer de wagon. Après mûre réflexion, le jeune Potter décide de rester en compagnie de son nouvel ami avant de partager quelques Gnomes au poivre.[4]

Avant la Répartition, tous les regards sont tournés vers Albus et les autres élèves admirent les points communs qu'ils partagent avec son père. La cérémonie commence alors et les élèves sont appelés un par un pour être envoyés dans les différentes maisons, Rose est envoyée à Gryffondor alors que Scorpius est envoyé, sans trop de surprise, à Serpentard. Albus est, à son tour, appelé et pose le Choixpeau sur sa tête. Celui-ci prend davantage de temps qu'avec les autres élèves, il semble indécis, pourtant après hésitation le Choixpeau prend la décision d'envoyer le jeune Potter à Serpentard. Suite au silence glacial de la Grande Salle, Albus, désorienté, vient s'asseoir à côté de Scorpius sous les murmures de la foule.[5]

Durant le premier cours de vol, les élèves se placent devant des balais et essayent de faire s'élever leurs balais respectifs. Seul Albus n'arrive pas à faire léviter le sien, ce qui encourage les médisances à son égard.[5]

2018

Le 1er septembre de sa seconde année d'études à Poudlard, Albus et son père se rendent sur la voie 9¾. Quelque peu gêné par les regards rivés vers eux, Albus demande timidement à celui-ci s'il peut s'écarter. Harry, amusé, lui fait remarquer que lorsque l'on rentre en deuxième année, on n'aime pas trop être vu en compagnie de ses parents. Albus contredit les dires de son père en lui expliquant que les passants voient le célèbre Harry Potter accompagné de son fils raté. Au même moment, James passe devant eux en trombe en se moquant de la maison d'Albus. Harry s'inquiète pour son fils mais celui-ci le rabroue. Cela accentue ses appréhensions envers la relation de son fils et des autres élèves de Poudlard. Harry conseille alors à Albus de se trouver de nouveaux amis. Albus rétorque qu'il a déjà un ami, même s'il n'a pas l'approbation de son père. Sur ces mots, il agrippe sa valise et part d'un air résolu rejoindre Rose. On apprend alors que Rose et Albus font semblant de se parler pour faire bonne figure face à leurs parents. Scorpius arrive soudainement à ses côtés, ce qui fait partir sur le champ Rose, laissant les deux amis sur le quai.[5]

Plusieurs jours s'écoulent, Albus et Scorpius sont attablés dans la Grande Salle pour l'annonce de la nomination de Rose au poste de poursuiveuse. Albus n'apprécie pas que Scorpius acclame avec les autres élèves sa cousine.[5] Lors d'un cours de potions, Albus, en binôme avec Scorpius, doit confectionner une potion. Pendant que Polly Chapman se moque de lui, Albus, penché et voûté sur sa potion, rajoute à celle-ci une corne de bicorne et quelques gouttes de sang de salamandre avant que la mixture explose.[5]

2019

Le 1er septembre de l'année suivante, Albus est encore accompagné par son père sur le quai de la voie 9¾. Lorsque celui-ci lui explique l'importance de la troisième année et lui tend son autorisation de sortie pour Pré-au-Lard, Albus prend le bout de papier, le chiffonne, le réduit en boule et le brûle à l'aide d'un sortilège de Feu. Son père considère cet acte comme une idiotie mais Albus trouve la situation ironique ne pensant pas que le sortilège allait marcher. Harry avoue alors à son fils qu'il correspond par lettres avec le professeur McGonagall et que celle-ci le voit comme un élève renfrogné, isolé. Albus n'a que faire des paroles de son père et part en courant vers la direction de Scorpius, assis sur sa valise. En voyant la mine de son camarade, Albus comprend que l'état de sa mère s'est aggravé. Lorsque Scorpius décide de parler, il apprend à son ami que sa mère est décédée. Albus, désolé pour le jeune Malefoy, s'assoit à côté de celui-ci et lui reproche de ne pas lui avoir envoyé de hibou. Il ne sait pas quoi dire jusqu'au moment où il demande s'il peut faire quoi que ce soit pour le réconforter. Scorpius acquiesce en lui demandant d'assister aux obsèques et de rester son ami.[5]

Le soir même, lors de la Répartition, Albus est quelque peu déçu que sa sœur, Lily, soit envoyée à Gryffondor.[5]

2020

Résidence St Oswald

La veille de la rentrée à Poudlard, soit le 31 août, Albus n'arrive pas à dormir, par conséquent il part s'asseoir en haut de l'escalier et, indiscrètement, commence à écouter une conversation privée entre son père et Amos Diggory. La discussion entre Harry et Amos concerne le fils de ce dernier, Cedric, et le souhait d'Amos de faire revenir son fils d'entre les morts grâce à un Retourneur de Temps. Soudain, Albus est surpris par une jeune femme d'une vingtaine d'années, l'observant à travers les barreaux de l'escalier. Elle commence à se moquer d'Albus en affirmant qu'elle aussi était très bonne pour espionner des conversations privées en étant assise sur les marches. Intrigué, Albus rétorque qu'il exige des explications sur son identité. Pour plaisanter, elle répond d'un air féroce qu'elle est une voleuse venue lui prendre sa baguette, son or et ses Chocogrenouilles. Elle finit par sourire et monte l'escalier pour se présenter comme Delphini Diggory. Albus se présente à son tour et suite à l'enthousiasme de Delphi, précise que ce n'est pas tous les jours facile d'être le fils de l'Élu. Sur ces mots, Amos appelle la jeune fille, Delphi explique alors à Albus qu'en plus d'être la nièce du vieil homme, elle est également son accompagnatrice, employée à la résidence St Oswald pour sorciers âgés et que s'il en a l'occasion elle serait très contente qu'il vienne à la résidence un jour.[6]

Un peu plus tard, Albus n'arrive toujours pas à dormir mais est assis, cette fois-ci, sur son lit. Toute sa famille s'affaire derrière la porte du jeune homme. Plusieurs membres défilent devant l'encadrement de la porte comme James, Lily et Harry. Ce dernier jette un coup d'œil dans la chambre de son fils et s'introduit à l'intérieur. Un silence embarrassant s'installe, Ginny apparaît sur le seuil de la porte. Harry annonce alors à son fils qu'il est présent pour lui remettre deux cadeaux. Il commence par le cadeau de l'oncle d'Albus, Ron, il s'agit d'un philtre d'amour. Albus est assez réticent face à celui-ci, Harry explique alors que cela doit être une plaisanterie de la part de Ron car Lily a reçu des Gnomes péteurs et James un peigne ensorcelé lui teignant les cheveux en rose. Harry pose le flacon sur le lit d'Albus et lui présente son cadeau, à savoir une petite couverture. Ginny, apercevant la scène, s'éloigne discrètement de la porte et laisse le père et le fils entre eux. Voyant la réaction d'Albus étonné d'acquérir une vieille couverture, son père lui explique que celle-ci est la dernière chose que sa mère, donc la grand-mère d'Albus, lui ait laissée. Il lui apprend également que la couverture lui a été remise par Dudley à la mort de Pétunia Dursley et qu'à chaque fois qu'il désire avoir de la chance, il la serre contre lui. Albus l'interrompt alors et rétorque d'un air sarcastique qu'effectivement il a besoin de chance mais que son père devrait la garder. Sur ces mots, il effleure la couverture. Harry insiste pour que son fils la conserve, pour avoir une excuse pour lui rendre visite à Poudlard à Halloween, jour de l'anniversaire de mort de ses parents. Albus, toujours sous le sarcasme, explique qu'il n'a pas de temps à perdre, devant boucler ses bagages pour la rentrée et qu'il ne doute pas sur la quantité de travail que son père doit effectuer. Voulant rétablir le contact, Harry insiste une dernière fois sur sa volonté d'offrir ce présent à son fils. Agacé, Albus brise le cœur de son père en expliquant que les ailes de fée et les capes d'invisibilité, cadeaux ayant été offerts à sa sœur et à son frère, représentent quelque chose alors que la couverture ne sert à rien. Harry ne perd pas espoir et suggère de l'aider à faire sa valise, action qui lui rappelle ses départs de chez les Dursley. Albus, voulant faire souffrir son père, rétorque qu'il est au courant de l'histoire du pauvre orphelin maltraité et du traumatisant cousin Dudley, qu'il sait aussi que son père est un héros. Harry supplie son fils plusieurs fois d’arrêter en argumentant qu'il ne lui a jamais demandé la moindre gratitude. Albus achève son père en rétorquant ironiquement que la gratitude l'envahit suite au cadeau sublime qu'est une couverture moisie. Harry accablé, répète les mots de son fils "couverture moisie". Albus en rajoute en lui demandant s'il pensait réellement qu'ils allaient s'embrasser en lui remettant ce cadeau. Harry finit par perdre patience et lui répond qu'il en a marre que son fils le rende responsable de tous ses malheurs et qu'il devrait être heureux d'avoir eu un père, lui. Albus continue de s'énerver en rétorquant qu'il avait eu de la chance de ne pas avoir de père et il aurait préféré ne pas avoir comme père "Harry Potter". Hors de lui, ce dernier rétorque que lui aussi aurait préféré ne pas l'avoir comme fils. Un silence s'installe entre les deux Potter puis Albus hoche la tête. Harry, prenant conscience de l'impact de ses paroles, s'excuse auprès de son fils qui ne veut rien entendre. Albus demande alors à son père de le laisser seul. Harry tente de s'excuser à nouveau mais son fils jette la couverture sur le philtre d'amour, qui dans un panache de fumée répand son liquide sur celle-ci. Albus quitte alors sa chambre en courant, Harry se précipitant derrière lui.[7]

Le lendemain, à bord du Poudlard Express, Albus cherche Scorpius lorsque Rose l'interpelle. Elle souhaite, pour inaugurer leur quatrième année à Poudlard, renouer des liens avec lui. Albus repousse son offre en rétorquant qu'ils n'ont jamais été amis, Rose s'indigne sur ses mots, Albus étant son meilleur ami durant son enfance. Ce dernier s'apprête à poursuivre son chemin quand Rose l'en empêche et l'attire vers un compartiment vide. Elle apprend alors à son cousin que le père de celui-ci a été héroïque lors d'une importante opération dirigée par le ministère de la Magie. Albus s'étonne que sa cousine soit toujours au courant des faits de l'agissement de son père avant lui. Rose lui explique alors que son père a arrêté Theodore Nott, un sorcier possédant plusieurs objets illégaux dont un Retourneur de Temps perfectionné. Sur ce, Albus demande à Rose si elle est certaine que son oncle a bien trouvé un Retourneur de Temps. Suite à la réponse affirmative de celle-ci, le jeune Potter s'empresse de rejoindre Scorpius, Rose sur ses talons, bien décidé à lui dire ce qu'elle a en tête. Elle l'appelle et Albus se stoppe et se retourne vers elle pour l'interroger sur la personne qui lui a demandée de lui parler. Rose, prise au dépourvu, admet que son père a reçu une lettre de la mère d'Albus disant qu'elle s'inquiète pour son fils. Il demande alors à sa cousine de le laisser tranquille avant de rentrer dans le compartiment habituel de Scorpius, malheureusement pour Albus, Rose ne lâche pas l'affaire et continue à le suivre. Scorpius accueille les nouveaux venus et suite à une discussion entre Rose et lui, cette dernière part. Une fois seuls dans le wagon, Albus s'avance vers Scorpius et serre son ami contre lui. Il met fin à leur étreinte et explique que les dernières vingt-quatre heures ont été tendues. Il annonce alors à Scorpius qu'il faut quitter le train au plus vite, quelques instants plus tard le train en question s'ébranle et démarre. Albus ne perd pas espoir et ouvre la fenêtre du compartiment avant de monter sur le rebord sans apercevoir la sorcière à chariot qui leur demande s'ils souhaitent des bonbons. Scorpius, pas très rassuré par la situation, demande à son ami ce qu'il a derrière la tête. Celui-ci lui pose alors des questions sur le Tournoi des Trois Sorciers de 1994. Suite aux réponses de Scorpius, Albus lui apprend qu'il voudrait retourner dans le passé pour sauver Cedric Diggory à l'aide d'un Retourneur de temps. Face à la réticence de Scorpius, Albus explique qu'il souhaite sauver un innocent et réparer les erreurs de son père. Sur ces mots, il sourit et continue son escalade sur le rebord de la fenêtre, suivi de près par Scorpius.[8]

Une fois sur le toit du Poudlard Express, Albus explique à Scorpius que le train va passer au-dessus d'un viaduc près de la résidence St Oswald et qu'il faudra sauter à ce moment pour amortir leur chute si le sortilège de Coussinage échoue. Scorpius ne semble pas emballé par cette idée et l'est encore moins lorsqu'il aperçoit la sorcière au chariot avancer vers eux d'un pas nonchalant en leur proposant des sucreries. Celle-ci leur indique que personne, Fred et George Weasley et les Maraudeurs compris, n'a réussi à sortir de ce train en marche. Les mains de la sorcière se transforment alors en pointes acérées et Albus ne perd pas une seconde en remarquant que le train passe au-dessus du viaduc pour sauter et lancer un sortilège de Coussinage, Scorpius sur ses talons.[9]

Quelques temps plus tard, les deux compagnons entrent dans la résidence St Oswald pour sorciers âgés, ils sont amusés de voir un lieu si magique. Albus demande alors à une femme où ils pourraient trouver Amos Diggory. La femme les interroge, Delphi apparaît et, surprise de rencontrer Albus en ce lieu, l'invite à venir voir Amos.[10]

Caractéristiques du personnage

Description physique

Albus a l'apparence de son père, Harry : il a des cheveux bruns, en "bataille", et des yeux verts en amande. Des trois enfants de Harry, Albus est le seul à avoir les yeux de Lily Potter, sa grand-mère paternelle.[11] C'est un beau garçon mais il refuse de l’admettre.[5]

Personnalité

Contrairement à son frère aîné James, Albus paraît silencieux et sage. Sa plus grande crainte est de finir à Serpentard. Il est décrit comme quelqu'un d'isolé et de renfrogné par le professeur Minerva McGonagall.[5]

Apparitions

Notes et références

  1. Pottermore, Gazette du sorcier : Finale
  2.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 1)
  3.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 2)
  4.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 3)
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6, 5,7 et 5,8  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 4)
  6.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 6)
  7.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 7)
  8.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 10)
  9.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 11)
  10.  Réf.  Harry Potter et l'Enfant Maudit ) (acte 1, scène 13)
  11.  Réf.  Dix-neuf ans plus tard )