FANDOM


Babbitty Lapina, aussi appelée Lapina la Babille[1]  Angl.  Babbitty Rabbitty ) est l'un des personnages de Babbitty Lapina et la souche qui gloussait, une histoire issue des Contes de Beedle le Barde.

HistoireModifier

Selon le conte de Beedle le Barde, Babbitty était une sorcière ayant probablement vécu au Moyen Âge. Elle habite dans une masure en bord du parc d'un palais et est la blanchisseuse chargée d'entretenir tout le linge du palais d'un roi stupide qui tente pour sa part d'apprendre la magie, guidé d'un charlatan. Un jour que le roi tente d'apprendre la magie en sautant en rond et scandant des rimes dépourvues de sens, Babbitty qui les observait éclate de rire et vexe le roi, mettant ainsi le charlatan en situation délicate.

Plus tard, alors que le roi fait une démonstration de magie à sa cour, Babbitty, cachée au creux d'un fourré, exécute à son insu les tours de magie à sa place, le charlatan l'ayant menacé de révéler son statut de sorcière. Cependant, le roi tente de ressusciter un chien. Babbitty n'essaye même pas d'exécuter cette magie impossible. Le charlatan la désigne alors comme étant une mauvaise sorcière qui contre les sorts du roi stupide et celui-ci lance la brigade de chasseurs de sorcières à sa poursuite.

Elle réussit à les duper en se transformant en lapin et se cachant sous les racines d'un arbre. Pensant qu'elle s'est transformée en arbre, le roi stupide ordonne de couper l'arbre. Lorsque celui-ci n'est plus que souche, Babbitty glousse et déclare qu'on ne tue pas une sorcière en la coupant en deux. Elle menace le roi en lui disant que dorénavant, quiconque ferait du mal à ses semblables sorciers et sorcières ressentirait une douleur telle qu'il souhaiterait en mourir, comme un coup de hache dans le flanc.

Sur ordre de Babbitty, le roi fit sculpter une statue en or pur de la vieille blanchisseuse sur la fameuse souche.[2]

AnecdotesModifier

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le titre de cet article dispose de plusieurs traductions officielles.
  2. 2,0 et 2,1  Réf.  Les Contes de Beedle le Barde )
  3.  Réf.  Le testament d'Albus Dumbledore )