FANDOM



Guillemet
C'était du Quidditch comme Harry n'en avait encore jamais vu. Il pressait si fort ses Multiplettes contre ses yeux que la monture de ses lunettes lui écorcha l'arête du nez. Les joueurs filaient à une vitesse incroyable. Les poursuiveurs se passaient le Souafle avec une telle rapidité que Verpey avait tout juste le temps de dire leur nom.
— Début de la finale[src]

La Coupe du Monde de Quidditch de 1994  Angl.  1994 Quidditch World Cup ) est la quatre cent vingt-deuxième Coupe du Monde de Quidditch.[4]

Cette Coupe du Monde est célèbre pour ses événements d'après-match, quand une troupe de Mangemorts a fait réapparaître la Marque des Ténèbres au-dessus du camping.[1]

OrganisationModifier

SpectateursModifier

Plusieurs campings ont été mis en place aux alentours du stade pour pouvoir héberger les sorciers venus assister à la Coupe du Monde. Pour s'y rendre, les possesseurs d'un billet doivent emprunter un Portoloin qui les conduit dans une lande brumeuse du Dartmoor où deux employés du ministère de la Magie les attendent pour récupérer le Portoloin usagé et leur indiquer à quel camping ils ont été attribués. Les deux seuls campings connus sont celui de Mr Roberts et celui de Mr Payne, mais il est possible que d'autres aient été utilisés pour héberger les cent mille spectateurs venus assister à la finale. Mr Roberts et Mr Payne étant des Moldus, les sorciers doivent prendre garde à ne pas éveiller leur attention avec la magie et des employés du ministère doivent leur faire subir des sortilèges d'Amnésie en cas de besoin.[5]

StadeModifier

Guillemet
Cent mille sorcières et sorciers étaient en train de prendre place sur les sièges qui s'élevaient en gradins tout autour du terrain ovale. Une mystérieuse lumière d'or semblait émaner du stade lui-même et la surface du terrain, vue d'en haut, paraissait aussi lisse que le velours. À chaque extrémité se dressaient les buts, trois cercles d’or situés à une hauteur de quinze mètres.
— Description du stade[src]

Une équipe spéciale de plus de cinq cents personnes a été mobilisées par le ministère de la Magie pour travailler une année entière sur le stade qui se trouve de l'autre côté des bois où se situent les campings, à environ vingt minutes de marche de ceux-ci. Chaque centimètre carré du stade a été soumis à un sortilège Repousse-Moldu. Le stade est entouré de gigantesques murailles dorées et est suffisamment vaste pour contenir une douzaine de cathédrales.[5]

Composition des équipesModifier

La composition de l'Argentine, du Brésil, de l'Écosse, du Luxembourg, de l'Ouganda, du pays de Galles, du Pérou, du Portugal, de l'Inde et de la Transylvanie n'est pas connue.

DéroulementModifier

Premiers matchsModifier

Pendant les premiers matchs, l'Angleterre s'est faite battre à 390 contre 10 par la Transylvanie, le Pays de Galles a perdu contre l'Ouganda, l'Écosse a essuyé une lourde défaite face au Luxembourg et le Pérou a été vaincu par l'Irlande en demi-finale.[2]

FinaleModifier

Guillemet
Ludo Verpey : Mesdames et messieurs, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue ! Bienvenue à cette finale de la quatre cent deuxième Coupe du Monde de Quidditch !
— Annonce avant le début du match[src]

Avant le match, chaque équipe fait entrer sa mascotte dans le stade. La présentation des mascottes démarre avec les Vélanes de la Bulgarie qui sont au nombre d'une centaine et entame une danse sur le terrain. Après leur danse, les Vélanes laissent leur place aux farfadets de l'Irlande qui surgissent par milliers sous forme d'une grande comète vert et or, se divise en deux comètes plus petites qui se rejoignent par après pour former un grand trèfle scintillant dans le ciel, volant au-dessus des tribunes et faisant tomber de l'or de farfadet. Leur chorégraphie terminée, les farfadets descendants s'asseoir en tailleur de l'autre côté du stade, face aux Vélanes bulgares.[7]

Ludo Verpey fait alors la présentation des quatorze joueurs qui font leur entrée sur le stade suivis de l'arbitre Hassan Mostafa. Mostafa donne un coup dans une malle pour libérer les balles de Quidditch et s'élève sur son balai derrière elles. Verpey donne le coup d'envoi immédiatement après et enchaîne avec les noms des poursuiveurs qui se passent ou récupèrent le Souafle.[7]

En moins de dix minutes, l'Irlande marque déjà 30 points, après quoi la Bulgarie marque son premier but. Pur gagner du temps, l'attrapeur bulgare Viktor Krum exécuter une feinte de Wronski pour se faire s'écraser au sol Lynch, son adversaire. Des Médicomages se précipitent alors sur le terrain pour examiner Lynch, ce qui permet à Krum de faire de larges mouvements en cercle à trente mètres au-dessus du stade en lançant des regards dans tout le stade à la recherche du Vif d'or.[7]

Un quart d'heure plus tard, après que Lynch se soit relevé et que Mostafa ait sifflé la reprise du match, l'Irlande marque dix nouveaux buts. Lorsque Mullet s'élance pour tenter de marquer un autre but, le gardien bulgare Zograf s'interpose violemment, ce qui suscite un hurlement de rage chez les supporters irlandais et un coup de sifflet de l'arbitre qui accorde un penalty en faveur de l'Irlande pour un usage excessif des coudes de Zograf. Les farfadets en profitent pour se regrouper et former un « HA ! HA ! HA ! » géant tandis que les Vélanes feignent l'indifférence en se remettant à danser. L'arbitre, Mostafa, ne reste pas de marbre et se met à rouler des muscles et à lisser à sa moustache en s'approchant d'elle, ce qui oblige un Médicomage à intervenir en donnant un grand coup de pied dans les tibias de l'arbitre. Celui-ci reprend contenance et ordonne aux mascottes bulgares de retourner dans leur coin, ce dont les batteurs Volkov et Vulchanov viennent se plaindre en atterrissant directement à côté de l'arbitre. Mostafa ne se laisse pas impressionner par les protestations et leur ordonne de reprendre leur vol. Devant leur refus, il lance deux brefs coups de sifflet pour donner deux penaltys en faveurs de l'Irlande, ce qui les convainc de retourner sur leurs balais.[7]

Un nouveau penalty est accordé plus tard à l'Irlande à cause de la collision de Dimitrov contre Morane. Les farfadets, une fois de plus, se regroupent et prennent cette fois la forme d'une main faisant un geste obscène à l'encontre des Vélanes. Ces dernières perdent tout contrôle et attaquent férocement les mascottes adverses pendant que le match continue de faire rage au-dessus d'elles. Mostafa reçoit une gerbe de flammes lancée par une Vélane et ne remarque donc pas le Cognard reçut par Krum en pleine figure et envoyé par le batteur irlandais Quigley. Tout de suite après, Krum remarque que Lynch est à la poursuite du Vif d'or et s'élance pour le rattraper et parvient à s'emparer du Vif avant l'irlandais. Toutefois, l'Irlande ayant eut le temps de prendre une très large avance, le match se conclut par une victoire de l'Irlande avec un score de 170 à 160.[7]

ÉmeutesModifier

Dans la nuit qui suit la victoire de l'Irlande, un groupe d'anciens Mangemorts s'amusent à semer la terreur dans le camping de la Coupe du Monde en jettant des sortilèges aux Moldus qui passent à leur portée, notamment à la famille Roberts qui s'occupent du camping, et en détruisant des tentes d'un coup de baguette. Les Mangemorts prennent la fuite quand ils voient réapparaître la Marque des Ténèbres dans le ciel, lancée par Barty Croupton Jr.[8]

La Commission de Quidditch de la Confédération internationale des Sorciers réprimanda fortement le ministère de la Magie après cet incident. Royston Idlewind sortit un bref instant de sa retraite pour déclarer à La Gazette du sorcier que « Interdire les baguettes magiques ne vous semble plus aussi stupide maintenant, n'est-ce pas ? ».[1]

AnecdotesModifier

Billets pour la Coupe du Monde de Quidditch de 1994

Billets pour la Coupe du Monde.

Dans le jeu Harry Potter : Coupe du Monde de Quidditch, le professeur Dumbledore remet deux billets pour la Coupe du Monde à l'équipe victorieuse de la Coupe de Quidditch des Quatre Maisons. Dans la suite du jeu, pendant la Coupe du Monde, il est alors possible de voir deux élèves de l'équipe gagnante - le premier poursuiveur et l'attrapeur - dans les gradins.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Pottermore : History of the Quidditch World Cup
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7, 2,8 et 2,9  Réf.  Farces pour sorciers facétieux )
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6, 3,7 et 3,8 Voir cette image.
  4. La version française indique qu'il s'agit de la quatre cent deuxième Coupe, mais la version originale indique bien que c'est la quatre cent vingt deuxième : « Ladies and gentlemen... welcome! Welcome to the final of the four hundred and twenty-second Quidditch World Cup! »  Réf.  La Coupe du Monde de Quidditch )
  5. 5,0 et 5,1  Réf.  Verpey et Croupton )
  6. 6,0, 6,1, 6,2, 6,3, 6,4, 6,5 et 6,6  Réf.  Harry Potter : Coupe du Monde de Quidditch )
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3, 7,4 et 7,5  Réf.  La Coupe du Monde de Quidditch )
  8.  Réf.  La Marque des Ténèbres )

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard