FANDOM


Isolt Sayre est une sorcière irlandaise de sang-pur. Descendante des célèbres Salazar Serpentard et Morgane, elle est l'une des fondateurs de l'école de magie et de sorcellerie américaine Ilvermorny et la fondatrice de la maison du Serpent cornu.[1]

BiographieModifier

EnfanceModifier

Vie avec ses parentsModifier

Isolt est née aux alentours de 1603, en Irlande, de l'union de William Sayre, descendant de la sorcière Morgane, et de Rionach Gaunt, descendante de Salazar Serpentard, l'un des fondateurs de Poudlard.[1]

Les premières années d'Isolt sont idylliques. Élevée dans l'amour, dans un cottage nommé Ilvermorny dans la vallée de Coomloughra, ses parents lui apprennent à vivre en paix avec les Moldus et à les respecter.[1]

Vie avec sa tanteModifier

Alors qu'Isolt n'a que cinq ans, le cottage des Sayre est attaqué. William et Rionach ne survivent pas et Isolt est sauvée des flammes par sa tante, Gormlaith Gaunt, qui l'élève dans la vallée de Coomcallee (aussi appelée Vallée des Harpies). Au fil des années, Isolt se rend compte que Gormlaith est en réalité à la meurtrière de ses parents et qu'elle la retient contre son gré. Ainsi, pendant douze ans, la tante d'Isolt tente de lui inculquer les valeurs et les principes de l'idéologie de la suprématie des Sang-Pur. Dans cette perspective, elle prend plaisir à lancer des sorts aux Moldus et aux animaux qui s'approche de leur maison, salissant la réputation d'Isolt que tout le monde se met à éviter et à rejeter. Aussi, considérant l'école comme corrompue puisqu'elle accueillait des Sang-de-Bourbe, Gormlaith ne laisse pas Isolt intégrer Poudlard, ce qui est pour la jeune fille une véritable déception : sa tante lui avait beaucoup parlé de la célèbre école, en ayant elle-même été élève, qui représentait pour Isolt un paradis. En 1620, Isolt finit par prendre son courage à deux mains et vole la baguette de sa tante avant de s'enfuir.[1]

Départ pour l'Amérique du NordModifier

Isolt Sayre sous le nom d'Elias Story

« Elias Story » à bord du Mayflower.

Isolt part pour l'Angleterre, mais elle est rapidement retrouvée par sa tante. Résignée à lui échapper une bonne fois pour toute, elle se coupe les cheveux et se fait passer pour un homme moldu, sous le pseudonyme d'Elias Story. Elle embarque à bord du Mayflower, à destination du Nouveau Monde. À son arrivée, elle fait croire aux Non-Maj' qu'elle est décédée durant l'hiver, ayant compris qu'elle ne serait pas la bienvenue parmi eux et ayant peur que Gormlaith la retrouve. Elle s'enfuit alors dans les montagnes.[1]

Rencontre avec William le PuckwoodgenieModifier

Après plusieurs semaines passées seule, Isolt tombe sur deux créatures magiques dont elle ignorait jusque alors l'existence : un Dissimuleur, qui tenait en otage un Puckwoodgenie. Souhaitant aider ce dernier, qui ne pouvait pas s'en sortir seul, elle le libère, ne sachant pas que les Puckwoodgenies n'apprécie pas du tout la compagnie des humains. Il décide cependant de rester avec Isolt, considérant qu'il a une dette envers elle, bien que cela soit une grande humiliation pour lui. C'est d'ailleurs pour cela qu'il refuse de dévoiler son nom et qu'Isolt le nomme William, en mémoire de son père. Une amitié finit cependant par les lier, fait unique dans l'histoire des deux espèces. William familiarise Isolt avec son environnement, lui apprenant tout ce qu'il peut. Ils finissent par tomber sur un Serpent cornu, créature à la tête sertie d'une pierre précieuse redoutée par William. Bien qu'il prévienne Isolt, le reptile et la sorcière semblent liés, celle-ci pouvant lui parler. Elle lui rend souvent visite, sans le dire au Puckwoodgenie, et le reptile lui répète inlassablement : "Tant que je ne ferai pas partie des tiens, ta famille sera condamnée." Isolt ne fait pas très attention à ce message, n'ayant pas de famille hormis Gormlaith en Irlande et ne sait d'ailleurs même pas si c'est vraiment le Serpent cornu qui lui parle.[1]

Rencontre avec les frères Boot et James StewardModifier

Isolt et les frères Boot

Isolt recueillant les frères Boot.

Alors qu'ils furetaient dans les bois, Isolt et William entendent un bruit inquiétant au loin. Souhaitant la protéger, il intime à Isolt de rester où elle est et part s'occuper du danger avec ses flèches empoisonnées. Ne l'écoutant pas, elle le suit et ils tombent ensemble sur le Dissimuleur qui avait essayé de s'emparer de William. Se débarrassant rapidement de la créature, ils découvrent les cadavres de deux humains, un homme et une femme, et deux enfants gravement blessés. Alors que William s'en va simplement en les ignorant, Isolt, furieuse, lui ordonne de l'aider à les transporter jusqu'à chez elle pour les soigner, après quoi il pourrait partir, considérant sa dette comme payée. Il transporte donc Chadwick, l'aîné des frères, tandis qu'Isolt transporte Webster, le cadet, et s'en va après avoir fusillé la sorcière du regard.[1]

À la plus grande surprise d'Isolt, les frères Boot survivent et se rétablissent. Déçue de ne pas avoir pu enterrer ses parents et d'avoir laissé ceux de Chadwick et Webster gésir dans la forêt, elle retourne sur le lieu du drame pour leur offrir une sépulture décente. Dans les bois, elle tombe sur un Non-Maj', James Steward, ami de la famille Boot, parti à leur recherche. Il avait retrouvé leurs corps et les enterrait. Sous les yeux d'Isolt, il ramasse la baguette du père, dont il ne reste pas grand-chose, mais celle-ci se rebelle et le projette au loin. Il est recueilli par Isolt.[1]

Fondation d'IlvermornyModifier

Fondation d'Ilvermorny

Isolt posant les premières pierres selon les plans de James.

Isolt ne cache pas à James son statut de sorcière, préparant des potions et utilisant sa baguette magique non loin de lui. James, qui n'est au début pas rassuré, s'y fait rapidement. Toutefois, Isolt se jure d'effacer sa mémoire chaque jour mais elle trouve en fait agréable d'avoir un adulte à qui parler et qui l'aide à soigner les enfants. James, ayant été tailleur de pierre, dessine les plans d'une maison, construite par Isolt. Ils finissent par admettre qu'ils sont amoureux, se marient et adoptent Chadwick et Webster. Ils les élèvent comme leurs propres fils et Isolt leur parle de Poudlard, que les garçons se mettent à rêver d'intégrer. Malheureusement, malgré leurs nombreuses relances, leur mère adoptive ne leur permet pas de retourner en Irlande pour y recevoir leur lettre d'admission. De peur de les effrayer, Isolt ne leur parle pas de Gormlaith, et leur dit que, en contrepartie, ils auraient, à leur onze ans, une baguette magique et qu'ils ouvriraient une école de magie dans leur propre maison, sur le mont Greylock.[1]

L'idée de l'école se fraie un chemin dans l'esprit des garçons qui, se basant sur le modèle de Poudlard, demande la création de quatre maisons - une pour chaque membre de la famille - dont les noms seraient ceux de leurs animaux magiques préférés. C'est ainsi qu'Isolt fond la maison du Serpent cornu. Alors que les onze ans de Chadwick approchent, Isolt ne sait toujours pas comment se procurer une baguette à lui offrir. Les seules baguettes qu'elle avait en sa possession étaient celle qu'elle avait volée à sa tante et celles des parents Boot, dont les cœurs étaient désormais desséchés. La veille de l'anniversaire, elle fait un rêve dans lequel elle se voit rendre visite au Serpent cornu qu'elle connait pour que celui-ci lui offre un fragment de sa corne. Isolt se réveille alors et ce rend au ruisseau dans lequel le reptile habite. Il l'attendait bien. Il incline sa tête pour que la sorcière en prélève un morceau de sa corne et, grâce aux talents de sculpteur de James, Chadwick trouve une baguette en bois de frêne épineux contenant une corne de Serpent cornu à son réveil.[1]

Vengeance de GormlaithModifier

Deux ans plus tard, la réputation de l'école a grandi. Isolt et James fabriquent des baguettes magiques à leurs nouveaux élèves, en utilisant d'autres cœurs. L'école s’accroît au fil des années, devenant un véritable château. Entre temps, Isolt et James donnent naissance à des jumelles, Martha et Rionach. La bonne réputation de l'école et son évolution extraordinaire sont un vrai bonheur pour Isolt, et James, qui en sont les directeurs, et Chadwick et Webster, qui voient leur rêve se réaliser. Cependant, elles ont des conséquences néfastes auxquelles Isolt n'avait pas pensé : sa tante Gormlaith entend parler de l'école Ilvermorny, qui porte le même nom que le cottage dans lequel vivaient sa soeur et son beau-frère avant qu'elle ne les assassine. Elle quitte alors l'Irlande à bord du Bonaventure pour atteindre la Virginie, en se déguisant en homme, tout comme l'avait fait sa nièce, sous le nom de William Sayre. Gormlaith arrive à Ilvermorny lors d'une nuit d'hiver, dans l'espoir de tuer Isolt et son mari, qui avait détruit ses rêves de famille pure, et d'emmener avec elle ses petites-nièces pour les élever comme elle le désirait. Lorsqu'elle atteint le château, elle lance un puissant sortilège de sommeil à l'encontre d'Isolt et James. Lorsque celle-ci se réveille, alertée par les pleurs et les cris de ses filles, elle se précipite en direction de l'attaque.
Isolt à la rescousse

Isolt à la rescousse des frères Boot.

Elle découvre alors Gormlaith combattre en duel ses deux fils adoptifs, Chadwick et Webster, dont Gormlaith ignorait l'existence. Essayant de l'attaquer à son tour, Isolt découvre que sa baguette ne fonctionne pas, ayant été endormie par Gormlaith grâce à un ordre en Fourchelang. Battant en retraite, la famille se retrouve coincée dans la chambre des deux jumelles, encore enfants, protégées par James. Dans un ultime cri de désespoir, Isolt appelle son père décédé, William. C'est finalement le Puckwoodgenie, qu'elle avait sauvé et nommé en l'honneur de son père, qui intervient, sa silhouette se dessinant au clair de la lune dans l'embrasure de la fenêtre. Après avoir encoché l'une de ses flèches empoisonnées, il la tire dans le cœur de Gormlaith qui, avant même que celle-ci ne s'en rende compte, ne devient qu'un tas de cendres près des restes d'une baguette détruite.[1]

Fin de vieModifier

Au fur et à mesure que les années passent, la réputation d'Ilvermorny grandit et des générations de sorciers y font leurs études, choisissant à leur arrivée une maison et recevant une baguette magique. Isolt et James, considérés par la majorité des élèves comme des parents, vivent jusqu'à plus de cent ans et voient ainsi leur école prospérer.[1]

AnecdotesModifier

Un homme nommé Elias Story a vraiment existé. Enregistré à bord du Mayflower en 1620, rien n'est connu de son histoire et il est supposé être mort en 1621.[2]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09, 1,10 et 1,11 Pottermore : Ilvermorny, l'école de magie
  2. MayflowerHistory.com

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard