FANDOM


James Steward est un Moldu d'origine anglaise. Il est l'un des fondateurs de l'école de sorcellerie américaine Ilvermorny ainsi que le fondateur de la maison du Puckwoodgenie.[1]

BiographieModifier

Rencontre avec Isolt SayreModifier

Après sa traversée de l'océan Atlantique à bord du Mayflower en 1620, James s'installe avec d'autre Moldus dans la colonie de Plymouth. Un jour, alors qu'il perd de vue la famille avec laquelle il s'était lié d'amitié au cours de la traversée, il part à leur recherche dans une forêt voisine. Découvrant les corps sans vie de Mr et Mrs Boot, il enterre leur corps dans la forêt et grave une pierre tombale pour chacun d'eux sous le regard d'Isolt Sayre qui l'espionne à quelques pas de lui. Remarquant les deux baguettes magiques se trouvant à terre, James se saisi de la baguette de Mr Boot et l'agite machinalement en voyant dépasser un filament de ventricule de dragon. La baguette réagit aussitôt à ce contact avec un Non-Maj' et projette James à travers la clairière qui se heurte à un arbre et retombe, assommé.[1]

Fondation d'Ilvermorny

Fondation d'Ilvermorny.

À son réveil, James découvre qu'il a été transporté dans un abri de fortune fait de branchages et de peaux de bête. Alors qu'Isolt le garde avec lui quelques temps pour le soigner, celui-ci comprend rapidement les pouvoirs de sa sauveuse qui ne se cache pas de chasser avec sa baguette magique ni de préparer des potions curatives pour lui et les frères Boot. L'arrivée de James dans ce foyer réjouissait Isolt qui avait un adulte à qui parler et qui aidait les deux enfants à se divertir pendant qu'ils se remettaient de leurs blessures magiques. Par reconnaissance envers Isolt, James lui dessina même les plans d'une maison de pierre qu'ils érigèrent au sommet du mont Greylock en l'espace d'un seul après-midi. Ils nommèrent le cottage « Ilvermorny », en souvenir de la maison d'enfance d'Isolt qui avait été détruite par sa tante Gormlaith Gaunt.[1]

Un matin, James et Isolt s'acceptèrent à reconnaître qu'ils étaient tombés amoureux l'un de l'autre et décidèrent de se marier.[1]

Ilvermorny, l'école de sorcellerieModifier

Avec l'aide des frères Boot, Isolt et James se décident à fonder une petite école de magie dans leur humble demeure. Pour se faire, ils se basent sur le modèle de Poudlard apportée par les connaissances d'Isolt et décident de donner à l'école quatre maisons, une pour chacun des fondateurs. Lorsque l'on demande à James d'en choisir une, il se remémore les histoires racontées par sa femme sur le Puckwoodgenie William et opte pour cette créature, amusé par la mauvaise humeur légendaire de William qu'on lui avait décrite.[1]

Les années passent et James utilise ses compétences de sculpteur pour aider Isolt à la fabrication de baguettes magiques qu'ils distribuent aux sorciers locaux qui ignorent tout de cet outil originaire d'Angleterre.[1]

Attaque de Gormlaith GauntModifier

Gormlaith arrive à Ilvermorny

Gormlaith arrive à Ilvermorny.

Un jour, Gormlaith Gaunt retrouve la trace de sa nièce Isolt et se rend en Amérique pour se venger. En arrivant à Ilvermorny, elle lance un puissant sortilège en direction du bâtiment en formulant les noms d'Isolt et James pour les plonger dans un profond sommeil. Ils ne se réveillent que lorsque les cris de leurs filles récemment nées brisent le sortilège de Gormlaith : Isolt hurle alors à James de rejoindre les enfants pendant que elle tentera de retenir sa tante. Toutefois, Gormlaith l'écarte sans problème et rentre dans le lieu. En enfonçant les portes de la chambre des enfants, elle se retrouve nez à nez avec James qui se tient prêt à mourir pour les défendre. Désespérée et paniquée, Isolt appelle son père William à l'aide à grands cris. Aussitôt, le Puckwoodgenie William arrive à la rescousse et tue Gormlaith d'une flèche empoisonnée tirée dans son cœur. Après cet événement, James serre chaleureusement la main de la créature et déclarant être ravi d'avoir nommé une des maisons de l'école selon son sauveur.[1]

Vie à IlvermornyModifier

La menace de Gormlaith était désormais passée, Isolt et James finissent leurs jours paisiblement en dirigeant leur école en étant aimés par les élèves comme de véritables parents.[1]

Post-mortemModifier

En mémoire de James et Isolt, deux grandes statues de marbre à leur effigie sont érigées de part et d'autre de la grande porte du château d'Ilvermorny.[1]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Pottermore : Ilvermorny, l'école de sorcellerie

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard