FANDOM



Nurmengard est une prison pour sorciers, semblable à Azkaban.

DescriptionModifier

La prison de Numengard est un imposant bâtiment noir de jais et interdit d'accès. La devise de Gellert Grindelwald, "Pour le plus grand bien" est inscrite au-dessus de l'entrée. Cette prison lui sert également de château.

Prisonniers connusModifier

Localisation et accèsModifier

Nurmengard se situe dans les Alpes en Autriche.[2]

HistoireModifier

Avant 1927Modifier

Gellert Grindelwald a fait bâtir ce château.

1927 [AF2]Modifier

Grindelwald emmène ses partisans Croyance Bellebosse et Queenie Goldstein au château de Nurmengard.[2]

1945Modifier

En 1945, son régime totalitaire prend fin et le fondateur de la prison y est finalement enfermé.

1998Modifier

Grindelwald Nurmengard

Grindelwald dans sa propre prison.

En 1998, Voldemort se rend à Nurmengard pour obtenir des informations sur la Baguette de Sureau. Grindelwald refuse de donner la moindre indication, provoquant la rage de celui-ci qui le tue.[3]

AnecdotesModifier

  • Le nom Nurmengard vient probablement de Nuremberg, ville allemande où se déroulait les rassemblements nazis sous le Troisième Reich et où se déroula le procès des grands chefs nazis en 1945. En effet, Nurmengard fut construite comme un symbole de la puissance de Gellert Grindelwald avant de devenir celui de sa chute.
  • Le nom Nurmengard pourrait également venir d'une tour nommée Isengard, dans le roman Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien, demeure du mage Saruman. Cette forteresse a été construite par le peuple de Númenor, la fusion entre Númenor et Isengard serait Numengard.[4]
  • Le slogan "Pour le plus grand bien" écrit au-dessus de la porte fait référence au "Arbeit macht frei" écrit au-dessus de l'entrée d'Auschwitz.

ApparitionsModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1.  Réf.  Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald )
  2. 2,0 et 2,1  Réf.  Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald )
  3.  Réf.  King's Cross )
  4. Logo Wikipédia Isengard sur Wikipédia (version française)