Wikia

Wiki Harry Potter

Reliques de la Mort

Discussion0
5 087pages sur
ce wiki

Symbole des Reliques de la Mort
Reliques De La Mort
Informations générales
Fabricant
Date de fabrication

13ème siècle

Propriétaire(s)

À l'origine :

Coulisses
Première apparition

Harry Potter à l'école des sorciers, Le Miroir du Riséd (Cape d'Invisibilité de Harry Potter)

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, La maison des Gaunt (symbole)

Harry Potter et les Reliques de la Mort, Xenophilius Lovegood (Reliques de la Mort)

Dernière apparition

Harry Potter et les Reliques de la Mort, Le défaut du plan

Galerie

  Galerie  Reliques de la Mort

Guillemet
Albus Dumbledore : Les reliques, les reliques. Un rêve que poursuit l'homme avec acharnement !
Harry Potter : Mais elles sont réelles !
Albus Dumbledore : Réelles et dangereuses, un leurre pour les sots.
— Harry et Dumbledore discutant dans les limbes[src]

Les Reliques de la Mort  Angl.  Deathly Hallows ) sont trois artefacts magiques que la Mort aurait offert aux frères Peverell pour les récompenser de leurs talents de sorciers.

Ces Reliques réunissent trois objets : la Baguette de Sureau, considérée comme la plus puissante baguette jamais fabriquée, la Pierre de Résurrection, qui pourrait ramener les morts à la vie, et la Cape d'Invisibilité, qui cache à la vue de tous celui qui la porte.

HistoireModifier

CréationModifier

Les Reliques de la Mort ont été fabriquées au 13ème siècle.[1]

Illustration des Reliques de la Mort

Illustration des Reliques de la Mort dans Les Contes de Beedle le Barde.

D'après Les Contes de Beedle le Barde, les frères Peverell étaient trois sorciers marchant le long d'un sentier vers une destination inconnue. Arrivés devant une rivière profonde et trop dangereuse pour être traversée à pied, ils décident de faire apparaître un pont par magie. Au milieu du pont, la Mort leur apparaît, furieuse d'avoir été privée de trois âmes. Avec ruse, la Mort leur propose de leur offrir à chacun le cadeau de leur choix. Le premier frère, Antioche, demande à la mort une baguette invincible, que la Mort lui fabrique alors avec la branche d'un sureau qui se trouvait de l'autre côté de la rivière. Le deuxième frère, Cadmus, décide d'humilier la Mort encore plus et lui demande un moyen de ressusciter les défunts. La Mort ramasse une pierre qui se trouve au sol et la remet au frère et lui affirmant que l'objet pourrait ramener les morts à la vie. Vient le tour du troisième frère, Ignotus, qui préfère rester humble en demandant un objet qui lui permettrait de quitter l'endroit sans que la Mort ne puisse le suivre. À contre-cœur, elle lui tend alors un morceau de sa Cape d'Invisibilité.[2]

Cependant, Albus Dumbledore estime plus probable que les trois frères étaient des sorciers très doués et dangereux qui ont réussi à créer ces objets par eux-mêmes.[3]

Recherche des ReliquesModifier

Par Gellert GrindelwaldModifier

Grindelwald est déjà à la recherche des Reliques de la Mort avant même d'arriver à Godric's Hollow chez sa tante Bathilda Tourdesac durant l'été 1899. Il recherchait notamment la Pierre de Résurrection dans l'espoir de se construire une armée d'Inferi et la Baguette de Sureau pour vaincre tous ses éventuels opposants.[4]

Il vole la Baguette de Sureau à Mykew Gregorovitch avant l'année 1945 au cours de laquelle Albus Dumbledore le bat en duel, Albus devenant donc le nouveau maître de la Baguette.[3]

Par Albus DumbledoreModifier

Dumbledore et Grindelwald

Dumbledore et Grindelwald en 1899.

Albus Dumbledore désire pour la première fois les Reliques de la Mort au cours de l'été 1899 après que son nouvel ami Gellert Grindelwald lui en ait parlé, les Reliques étant aux yeux de Dumbledore un moyen de prendre le dessus sur le monde Moldu "pour le plus grand bien". Après la mort de sa sœur Ariana à la fin de l'été, Albus se rend compte qu'il a négligé sa famille en ayant été aveuglé par son désir de pouvoir et décide de ne plus jamais prendre le risque de se laisser tenter à nouveau par les postes lui offrant trop de liberté, allant jusqu'à refuser à trois reprises le poste de ministre de la Magie. Cependant, il continue tout de même sa quête des Reliques, notamment de la Pierre de Résurrection dans l'espoir de ramener sa jeune sœur à la vie.[5]

En 1945, le monde magique demande à grands cris l'aide de Dumbledore pour vaincre Grindelwald qui a pris possession de la Baguette de Sureau, considérée comme invincible. Dumbledore est contraint d'aller combattre son ancien ami et prend possession de la Baguette après sa victoire contre le mage noir.[6]

En 1981, James Potter parle à Dumbledore de sa Cape d'Invisibilité. Ce dernier est stupéfait des capacités de la Cape et perçoit les similitudes avec la Cape légendaire décrite dans Les Contes de Beedle le Barde, il demande donc à James de la lui prêter pour l'examiner. Peu après, James meurt et Dumbledore se retrouve en possession de la Cape mais finit par la rendre au fils de James, Harry, en 1991.[3]

Il trouve finalement la Pierre de Résurrection pendant l'été 1996 alors qu'elle avait déjà été transformée en Horcruxe par Voldemort, mais la tentation d'Albus est trop forte et il la passe finalement à son doigt, ce qui n'a pour effet que de déclencher la malédiction de Voldemort en condamnant le vieil homme à mourir dans moins d'un an. Ce n'est que lorsque l'Horcruxe est détruit avec l'épée de Godric Gryffondor que la Pierre retrouve ses pouvoirs d'origine.[7]

Par Harry PotterModifier

Sans le savoir, Harry Potter était déjà en possession de l'une des Reliques depuis le Noël 1991 après Dumbledore lui ait rendu anonymement la Cape d'Invisibilité que James avait prêté au directeur. Le 1er août 1997, il ne sait pas non plus que le Vif d'or qui lui est offert par Dumbledore dans son testament cache la Pierre de Résurrection, mettant en sa possession et à son insu deux Reliques sur trois.[8]

Ce n'est qu'après avoir entendu le Conte des trois frères chez Xenophilius Lovegood que Harry se rend compte que les caractéristiques de sa Cape correspondent parfaitement à celles décrites dans le conte et comprend aussi très rapidement que la Pierre se trouve dans le Vif d'or, mettant ainsi à jour la volonté de Dumbledore de faire de lui le nouveau maître de la Mort. Hermione, perplexe à l'évocation de cette idée, tente de convaincre Harry qu'il est impossible que les Reliques puissent exister, refusant de croire à cette possibilité. Cependant, Harry reste convaincu d'avoir compris les dernières volontés de Dumbledore et devient obsédé par l'idée de réunir les Reliques de la Mort afin de pouvoir vaincre Lord Voldemort, « les Reliques contre les Horcruxes ».[9]

Lors de la bataille du manoir des Malefoy, Harry devient, encore une fois sans le savoir, le nouveau maître de la Baguette de Sureau en désarmant son précédent maître (Drago Malefoy) avec un sortilège de Désarmement.[10]

Je m'ouvre au terme

Les mots « Je m'ouvre au terme » sur le Vif d'or de Harry Potter.

Le 2 mai 1998, dans la forêt de Poudlard, il comprend le sens des mots qui s'affichent sur le Vif d'or : « Je m'ouvre au terme ». Il presse le Vif contre ses lèvres en disant que sa mort est proche, ce qui ouvre la petite balle dorée et libère la Pierre de Résurrection, que Harry utilise alors pour revoir son père, sa mère, son parrain et Remus Lupin, qui restent avec lui jusqu'à ce qu'il arrive face à Voldemort. À ce moment là, Harry lâche la Pierre, qui sera enterrée un peu plus tard par les sabots d'un centaure.[11]

C'est pendant son duel contre Lord Voldemort que Harry prend pleinement possession de la Baguette de Sureau. Voldemort se croit maître de la Baguette et essaye de tuer Harry avec un sortilège de la Mort, mais la Baguette de Sureau refuse de tuer son véritable maître et le sortilège se retourne donc contre son lanceur. Harry récupère alors la troisième Relique et l'utilise pour réparer sa propre baguette qu'il avait gardé avec lui jusqu'à ce moment-là, préférant replacer la Baguette de Sureau dans la tombe de Dumbledore et ainsi briser l'histoire sanglante de l'artefact. Harry est donc au final le seul maître de la Mort connu, ayant légitimement eu en sa possession chaque Relique de la Mort.[12]

Fin des ReliquesModifier

Le 2 mai 1998, les trois Reliques se trouvent à Poudlard. La Baguette de Sureau est replacée dans la tombe d'Albus Dumbledore par Harry Potter, la Pierre de Résurrection est enterrée dans la forêt et la Cape d'Invisibilité est gardée par Harry. Ainsi, deux des Reliques deviennent inutilisables, l'une étant enterrée quelque part dans l'épaisse forêt qui borde le château et l'autre étant dans la tombe de son ancien propriétaire.[13]

UtilisationModifier

Cape d'InvisibilitéModifier

Searchtool Article détaillé : Cape d'Invisibilité

La Cape d'Invisibilité appartenait à l'origine à Ignotus Peverell, le cadet des frères Peverell. La Cape, comme son nom l'indique, a pour effet de rendre son porteur entièrement invisible aux yeux de tous, y compris de la Mort elle-même selon la légende. Contrairement aux capes d'invisibilité banales, la Cape des Reliques rend celui qui l'utilise parfaitement invisible et ne devient pas opaque avec le temps.[14]

Pierre de RésurrectionModifier

Reliques de la Mort Montage

La Cape, la Pierre et la Baguette.

Searchtool Article détaillé : Pierre de Résurrection

Cadmus Peverell était le possesseur original de la Pierre de Résurrection. Bien que la nécromancie est un art magique dans lequel les sorciers ont toujours échoué, la Pierre a pour effet de ramener dans notre monde une ombre, un souvenir d'une personne défunte. Pour l'utiliser, il est nécessaire de la tourner trois fois dans sa main.[15]

Baguette de SureauModifier

Searchtool Article détaillé : Baguette de Sureau

La Baguette de Sureau, dont Antioche Peverell était le tout premier maître, est considérée comme la plus puissante baguette jamais créée. Cette baguette possède de nombreux surnoms et son histoire sanglante est constituée de la mort de nombreux sorciers, tués par d'autres mages jaloux désirant la Baguette.[14]

Maître de la MortModifier

Les légendes racontent que celui qui parviendrait à réunir les trois Reliques de la Mort deviendrait le maître de la Mort. La plupart des sorciers croient entendre par là que le sorcier réunissant les trois Reliques pourrait alors être invincible et même immortel.

Harry Potter est le seul maître de la Mort connu en devenant maître des trois Reliques, même s'il n'en a jamais eu avec lui plus de deux à la fois : la Cape d'Invisibilité lui vient de droit puisqu'elle avait appartenu à son père, Albus Dumbledore lui a offert la Pierre de Résurrection et il est devenu maître de la Baguette de Sureau en désarmant Drago Malefoy, son précédent maître, au manoir des Malefoy. Dumbledore, quant à lui, ne peut pas être considéré comme maître de la Mort puisqu'il n'a jamais eu la Cape qu'en tant que prêt de la part de James Potter.

Le fait qu'Harry ait replacé la Baguette de Sureau dans la tombe de Dumbledore en estimant, avec l'approbation de Dumbledore, qu'elle perdra sa force légendaire s'il meurt de manière naturelle et que la Pierre de Résurrection soit enterrée dans la forêt interdite rend peu probable l'hypothèse qu'il y ait un jour un nouveau maître de la Mort.[16]

SymboleModifier

Le symbole des Reliques de la Mort date de leur création et consiste en une représentation des trois Reliques : un triangle, la Cape d'Invisibilité, dans lequel on retrouve un cercle, la Pierre de Résurrection, et un trait vertical, la Baguette de Sureau, de la base du triangle et allant jusqu'à son sommet.[14]

Tombe d'Ignotus Peverell

Le symbole des Reliques sur la tombe d'Ignotus Peverell.

Ce symbole a beaucoup été utilisé par Gellert Grindelwald, ce qui a finit par en détourner le véritable sens et le faire voir comme sa signature. Certains sorciers, comme Viktor Krum, sont particulièrement hostiles à cette marque et n'y voit que la signature du célèbre Mage Noir.[17]

On peut le retrouver à plusieurs endroits :

Ce symbole est également considéré par certains sorciers comme étant les armoiries de la famille Peverell.[19]

AnecdotesModifier

Modèle possible des Reliques de la Mort

Le modèle supposé des Reliques de la Mort.

  • Dans le film Harry Potter et la Coupe de Feu, une scène présente Dumbledore face à une vitrine dans laquelle se trouve ce qui pourrait être une modélisation 3D du symbole des Reliques de la Mort. Le septième livre n'étant censé sortir que deux ans plus tard, on ne sait pas s'il s'agit d'une coïncidence ou d'un ajout volontaire demandé par J.K. Rowling à l'équipe du film.[21]
  • Dans le septième livre, le trait représentant la Baguette de Sureau est décrit comme étant enfermé par le cercle, ne dépassant donc pas celui-ci. Or, dans les films, les jeux et même dans les illustrations du livre, le trait se poursuit jusqu'au sommet du triangle. Cela s'explique par le fait qu'il aurait été trop compliqué de décrire avec précision le symbole des Reliques de la Mort.[22]
  • L'interprétation du symbole des Reliques par certains sorciers est similaire à celle de la croix gammée utilisée par Adolf Hitler : tout comme la croix gammée qui n'est à l'origine qu'une innocente svastika, le signe des Reliques est associé au soutien à un homme de mal. C'est le cas avec Viktor Krum qui s'énerve en voyant le collier de Xenophilius Lovegood qui est une représentation de ce symbole.

ApparitionsModifier

NotesModifier

  1. Ignotus Peverell, le troisième frère, est né en 1214 et est mort en 1291.
  2.  Réf.  Le Conte des trois frères )
  3. 3,0, 3,1 et 3,2  Réf.  King's Cross )
  4.  Réf.  Le miroir manquant ; King's Cross )
  5.  Réf.  Vie et mensonges d'Albus Dumbledore ; Le miroir manquant ; King's Cross )
  6.  Réf.  Vie et mensonges d'Albus Dumbledore ; King's Cross )
  7.  Réf.  Le récit du Prince )
  8.  Réf.  Le Miroir du Riséd ; Le testament d'Albus Dumbledore )
  9.  Réf.  Les Reliques de la Mort )
  10.  Réf.  Le manoir des Malefoy )
  11.  Réf.  Retour dans la forêt )
  12.  Réf.  Le défaut du plan ; King's Cross )
  13.  Réf.  Le défaut du plan )
  14. 14,0, 14,1 et 14,2  Réf.  Le Conte des trois frères )
  15.  Réf.  Les Contes de Beedle le Barde ; Retour dans la forêt )
  16.  Réf.  Les Contes de Beedle le Barde ; King's Cross )
  17. 17,0, 17,1 et 17,2  Réf.  Le mariage )
  18.  Réf.  [[]] ; Godric's Hollow )
  19. 19,0 et 19,1  Réf.  La maison des Gaunt )
  20. 20,0 et 20,1  Réf.  Vie et mensonges d'Albus Dumbledore )
  21. Voir cette image.
  22. "Il traça un cercle autour du trait."  Réf.  Le Conte des trois frères )